Module 1 - Programme du cours en Bromatologie : Diététique/Nutrition/Bio - Chimie Alimentaire

Fruits légumes
Progamme


La formation comprend : 
Durée : 12 mois
Nombre de modules par correspondance : 3 
Nombre de tomes : 5 tomes
Devoirs : 12 devoirs
Frais de formation :   1 950€
Sanction : Attestation de suivi d'études

Stage pratique : 5 jours en fin d’année (en sus de la formation).
*Formation obligatoire : Anatomie, Biochimie, Biologie et Physiologie
 


PROGRAMME DE LA FORMATION 

Définition de la Bromatologie : La science alimentaire ou bromatologie (du grec βρῶμα, brōma, aliment, et -λογos, logos, discours) est l'étude de tous les aspects techniques de l'alimentation, depuis la récolte ou l'abattage jusqu'à la cuisine et la consommation, c'est-à-dire selon une formule courante « du champ à la fourchette ». Elle est considérée comme l'une des sciences biologiques et est habituellement exclue du champ de la nutrition.

I. - Diététique.

  • Les régimes autolytiques, leurs actions, leurs formes (jeûnes hydriques, courts, longs, périodiques ; les jeûnes complets ou cures de la soif, très courts ; et les diverses monodiètes sur un ou plusieurs jours par semaine).
  •  Préparation aux jeûnes : purges et lavements répétés ; surveillance du jeûneur : la langue, les crises curatives, l'acétone, la reprise du miel, les urines, etc.; la sortie du jeûne ; monodiète de verdure cellulosique cuite, pas de fruits. - Lavage du sang. - Les maîtres du jeûne.
  • Le Jeûne complet, sa technique. - Surveillance sévère. Rôle de la lymphe. - Les cures de la soif.
  • Les monodiètes. - Dr Kempfer, Oshawa, Knap, Dr Chevalier. ­Leurs actions. - Leurs durées. - Leurs rythmes.
  • Les régimes hypotoxiques. - Diététiques par restrictions. ­Les divers régimes. - Le régime biologique humain (Marchesseau) : fruits juteux, gras et secs, œufs, etc.
  • Confusion inadmissible entre Diététique et Nutrition. 

II. - Nutrition.

  • Le régime biologique humain (notion de spécificité alimentaire et de non-dénaturation : théorie Marchesseau). - Anatomie digestive comparée des quatre types : singe, vache, poule, tigre, frugivore, herbivore, granivore, carnivore. - La double erreur spécifique : le viandisme et l'amidonisme. - Les grandes erreurs officielles; la théorie de l'omnivorisme. -Les grands systèmes nutritionnels (avantages et inconvénients) : végétalisme, végétarisme, fruitarisme, crudivorisme, céréalisme, etc. - Les régimes médicaux (nutrition d'urgence), leurs insuffisances. - Les mauvais aliments sont des poisons lents. Cure de désintoxication préalable à la cure de revitalisation (diététique avant nutrition, élimination des surcharges avant comblage des carences).
  • Adaptation au régime biologique humain, nutritionnel (progression, individualisation, escapade alimentaire et gymnastique organique). - Les tolérances. Place de l'hygiène nutritionnelle. - Difficulté de réglage.

 
 III. - Bio-Chimie Alimentaire.
 

  • La chimie organique et la chimie digestive. - Les sucs digestifs et les métabolismes. - Ferments, diastases, enzymes, vitamines, minéraux, catalyseurs, etc. - Glucides, lipides, protides.
  • Les déchets et les résidus : colles et cristaux. - Les éliminations solubles (reins, sudoripares) et insolubles (poumons, bile, intestins et sébacées). - Les intolérances individuelles. - Les principes actifs des plantes. - Rôle de la cellulose. - La décontraction non liquide. - Aliment, nutriment et médicament. - Action des poisons.
  • Les carences organiques. - Les sels biochimiques. - L'azote et l'homme. - Les mutations organiques. - La couche basale ondulée. - Le foie sain. - Le minimum vital. - L'énergie nerveuse : ses sources vibratoires. - Les oscillations de la cellule.

 

Sanction : Attestation du suivi d'études